Claude Bastide


Notice: Array to string conversion in /home/galerien/www/wp-content/plugins/slimjetpack/modules/tiled-gallery/tiled-gallery.php on line 262

Notice: Array to string conversion in /home/galerien/www/wp-content/plugins/slimjetpack/modules/tiled-gallery/tiled-gallery.php on line 262

Notice: Array to string conversion in /home/galerien/www/wp-content/plugins/slimjetpack/modules/tiled-gallery/tiled-gallery.php on line 262

Notice: Array to string conversion in /home/galerien/www/wp-content/plugins/slimjetpack/modules/tiled-gallery/tiled-gallery.php on line 262

Notice: Array to string conversion in /home/galerien/www/wp-content/plugins/slimjetpack/modules/tiled-gallery/tiled-gallery.php on line 262

Notice: Array to string conversion in /home/galerien/www/wp-content/plugins/slimjetpack/modules/tiled-gallery/tiled-gallery.php on line 262

Notice: Array to string conversion in /home/galerien/www/wp-content/plugins/slimjetpack/modules/tiled-gallery/tiled-gallery.php on line 262

Notice: Array to string conversion in /home/galerien/www/wp-content/plugins/slimjetpack/modules/tiled-gallery/tiled-gallery.php on line 262

Claude Bastide, photographe

“Débutant la photographie en autodidacte, Claude Bastide fut remarqué par de grandes agences de presse et d’illustration et décida alors de faire de cet art son métier. Il fut ainsi premier assistant d’un grand photographe de mode, collabora avec diverses agences réputées (PIX – illustration générale – OROP – people), réalisa des visuels pour la publicité, des illustrations pour les magazines, des photos de plateau et de nombreux portraits d’artistes ou de pilotes automobiles sur les circuit de Formule 1.
Sans cesser de proposer ce type de prestations et fort de cette maîtrise acquise, il a décidé de revenir aux racines de son art en développant l’univers créatif qui lui correspond, centré sur la femme, tantôt femme-fée, femme-ange, gamine fleur, petite-fille d’Eve, femme nimbée de douceur et d’ingénuité dont la nudité surprise dévoile la fragilité, mais une fragilité que la candeur rend désarmante, femme dont la pureté puise aux mystères d’avant les débuts du monde, évidence perdue d’un Eden où l’existence de la pudeur serait avouer celle de la perversion. Le regard sensuel de l’objectif se teinte du filtre de la surprise émerveillée dans l’œil du photographe, dans une dialectique singulière et passionnante où semblent se mêler possession désirante et fascination révérente pour ce que l’univers a créé de plus beau. Il est de la mission du photographe de révéler la dimension de ce mystère mais non sans précaution. Le mot délicatesse vient à l’esprit. Et quand la représentation vient flirter avec quelques codes érotiques, l’impression coquine se trouve court-circuitée par l’expression connexe d’une innocence et par la déférence du regard.
Tout en révélant leur charme, la lumière auréole et protège ces gracieuses idoles d’une membrane délicate à l’image matérialisée de ce cocon de soie qui dans la série « bulles de femmes » les voile autant qu’il les dévoile, les abrite autant qu’il les séquestre, joue en distance autant qu’en transparence.
Les images que crée Claude Bastide sont un espace d’enchantement qui capte les sens. Quand on s’absorbe dans la contemplation d’une de ces photos, on finit par entendre des rires, ou le léger bruit du vent, ressentir la caresse de l’atmosphère, et même en sentir les arômes par une synesthésie retrouvée. La représentation est respirante, poreuse, tactile.
Depuis peu, basculant l’énergie du yin vers le yang, Claude Bastide engage ses héroïnes dans des combats plus incarnés, avec la connivence du photographe elles se font porte-parole et le spectacle se met à interpeller le spectateur, retournant vers lui le regard de l’objectif. Ou l’on voit percer plus clairement une dimension, qui ne se laissait jusque-là que deviner, dans l’interaction que le photographe entretient avec ses sujets, celle de la complicité et du miroir.
Claude Bastide a décidé de proposer presque exclusivement des tirages de très haute qualité qu’il réalise lui-même grâce à la technique de la DIGIGRAPHIE® (by EPSON®) utilisant des papiers et des encres qui permettent de garantir la pérennité des œuvres au delà de cent ans.”
An Pra

Expositions : 

12/2015 : soutien de la marque de flashes professionnels Broncolor sous la forme d’une aide importante à l’acquisition de nouveau matériel
11/2015 : Sélection et exposition au “Coin des Photographes” du Salon de la Photographie de Paris – Porte de Versailles
05/2015 : Exposition artisanale des grottes du Lac d’Auron – Bourges
04/2015 : 06/2015 Exposition personnelle au restaurant Le Bergerac – Bourges
12/2014 : 01/2015 Exposition collective dans un restaurant lounge réputé de Bourges

Contact :
Claude bastide, cbphot@me.com
0608331663
http://www.claudebastide.com

#claudebastide #artistephotographe #expo4art #expoloveetc2016 #photographeauteur